Kaliningrad, ville hôte de la Coupe du Monde 2018

Un bout de Russie en Europe

Kaliningrad se situe dans l’oblast du même nom et est un territoire russe enclavé, situé entre la Pologne et la Lituanie, au bord  de la mer Baltique : c’est la région la plus occidentale de toute la Russie.

Fondée par les chevaliers teutoniques en 1255, la ville prend le nom de Königsberg, puis devient dès le XVème siècle la capitale de la Prusse, mais ce n’est que durant la Grande Guerre que la ville deviendra russe. Effectivement, anciennement lié à la partie nord de la Prusse Oriental, le territoire à pendant longtemps été partagé entre plusieurs grandes puissances. 

En 1945, selon les accords de Yalta et Potsdam, Königsberg devient Kaliningrad et l’ensemble de l’oblast revient aux mains des soviétiques. La ville tire son nom du politicien et révolutionnaire Mikhaïl Kalinine, qui, après sa mort, a donné nom à la ville.

En résulte de ces différentes invasions et partages, un riche patrimoine qui n’a pas à rougir devant l’imposante Place Rouge de la capitale. Les tout premiers édifices furent construits par les chevaliers teutoniques à l’exemple d’églises catholiques notamment, puis, sous la domination allemande, des églises protestantes se sont érigées : les monuments en briques rouges témoignent de l’héritage prussien de la ville. Kaliningrad a su garder, malgré les conséquences de la guerre, ses fortifications en héritage des différentes périodes historiques. 

Cet oblast offre une position stratégique au reste de la Russie avec notamment un accès à la mer Baltique et à différents ports, tel celui de Pillau.

Avec plus de 440 000 habitants et une superficie de 215,7 km², la ville est depuis 1996 une zone économique spéciale.

L’ensemble de l’oblast peut se vanter d’une richesse de ressources naturelles impressionnantes, tel l’ambre, l’oblast détient 90% des réserves mondiales d’ambre, mais aussi du pétrol, ou encore l’industrie du bois, mécanique, électronique... La ville compte parmi les plus grands centres industriels du pays.

Climat

Kaliningrad dispose d’un climat continental humide et les précipitations y sont abondantes.

En juin, la température moyenne est de 15˚C, en juillet elles oscillent entre 13˚ et 22˚C et reste similaire en août. Août est le mois durant lequel les précipitations sont le plus abondante concernant ces trois derniers et de manière général sur l’ensemble de l’année.

Une météo venteuse et nuageuse est souvent au rendez-vous, n’oubliez donc pas de prévoir un parapluie.

Transport 

La ville offre divers moyens de transports pour se déplacer, allant du bus, taxi, au trolleybus en passant par le train et le tramway. Les gares les plus importantes de l’oblast sont la gare du Nord et la gare du Sud ou gare de Kaliningrad-Passajirskii. Pour plus d’informations sur le transport à Kaliningrad, comment y aller, vers ou, depuis l’aéroport ou comment aller jusqu’au stade, rendez-vous dans la rubrique « Déplacement ».

Stade Arena Baltika

Connu sous plusieurs noms, le stade de Kaliningrad, ou Arena Baltika ou encore Konigsberg Stadium, sous son nom allemand, se trouve au coeur de la ville, sur l’île de Oktiabrski. Étant situé à 45 kilomètres de la Pologne, c’est le stade le plus proche de l’union européenne.

Le stade accueillera quatre matchs et dispose d’une capacité d’accueil importante, puisqu’il permet de recevoir jusqu’à plus de 35 000 supporters répartis sur cinq étages. Sa construction a débutée en 2015 en vue des matchs de la Coupe du Monde de Football de 2018.

Les incontournables de Kaliningrad 

  • La cathédrale du Christ-Sauveur

    La cathédrale du Christ-Sauveur est le bâtiment orthodoxe le plus important de tout l’oblast. Haute de 70 mètres, elle peut accueillir jusqu’à 3 000 fidèles et a été construite selon les plans de l’architecte O. Kopylov. Le temple a été construit selon le style architectural du duché de Vladimir-Suzdal.

  • La cathédrale de Königsberg

    La construction de cette bâtisse début dès 1333 et s’achève en 1380, c’est l’un des plus emblématiques bâtiments de la ville. L’église se situe sur l’île de Kant (du nom du célèbre philosophe Kant), anciennement appelé île de Kneiphof. Mais la cathédrale va subir un triste sort durant la Grande Guerre, elle sera en effet détruite par les raids aériens alliés, et il n’en restera que des ruines. Ces dernières abritant le tombeau du philosophe Kant, qui a enseigné sur cette île, ne seront pas détruites. Elles vont devenir après la guerre le premier monument historique pour la population, et on découvre là les premières traces d’un patrimoine historique. Mais il faudra attendre la dislocation de l’union soviétique pour que l’édifice soit rénové, c’est d’ailleurs le premier bâtiment de la ville a être reconstruit dès 1990, sa reconstruction s’achève en  2008. Aujourd’hui, en vous rendant à la cathédrale de Königsberg vous pourrez y découvrir un musée et un mausolée dédiés au philosophe Kant, aussi surnommé le « sage de Königsberg ».

  • Le fort de Friedrichsburg

    Ce fort a été construit au XVIIème siècle est plus précisément en 1657, durant la Première Guerre du nord sous les ordres du Duc de Prusse Frédéric William. La position du fort permettait à la ville de se défendre contre les invasions externes et comprenait à l’époque quatre fortifications. Sous le règne de Frédéric IV, de 1795 à 1861, une porte royale s’est ajoutée au fort en 1852 afin d’étendre les fortifications. Dès la fin de la Grande Guerre, lorsque Königsberg devint Kaliningrad, le fort fût utilisé comme lieu de stockage et d’exposition de voitures. Aujourd’hui, le fort et la porte royale font partie du musée de l’océan mondial, lequel abrite un complexe scientifique et muséologique consacré à la géologie, l’histoire marine, la biodiversité et la navigation.

  • La château de Königsberg et la Maison des Soviets

    L’histoire du bâtiment débute dès le Ier siècle après Jésus Christ, et connaît un développement important au XIIIème siècle lorsque les chevaliers teutoniques régnèrent sur le territoire, ils ont offrit un agrandissement au château ainsi qu’une consolidation.

    Haut de plus de 80 mètres, le château était composé de quatre ailes, lesquelles étaient accompagnées de diverses tours, telles la tour Haber, la tour ronde ou encore la tour Berwart.

    Cependant, après les différents bombardements qu’à subit la ville et l’oblast, le château fut ravagé et détruit, bien que l’épaisseur des murs étaient en mesure de le protéger. Contrairement à la cathédrale de Königsberg qui a pu bénéficier de rénovations et de reconstructions, le château était trop endommagé afin qu’on puisse le rénover, il fallait en effet reconstruire l’édifice depuis ces fortifications. Dès 1960, on a construit la Maison des Soviets sur le site de l’ancien château.

  • La flânerie en suivant l’itinéraire des églises, ou itinéraire Kirche

    Les différentes périodes historiques qui se sont succédées ont contribué à former un important héritage historique et un patrimoine religieux majeur. Nous vous proposons un itinéraire à travers différentes églises. Sur votre promenade, vous trouverez l’église de Judditen, considérée comme le plus ancien bâtiment de la ville. Bien que sa date de construction soit encore aujourd’hui controversée, la majorité des historiens s’accordent sur la fin du XIIIème siècle et plus précisément 1288. Son architecture, dotée de meurtrières, sa bâtisse solide et sa nef peuvent faire penser à une forteresse. Le bâtiment a été élaboré selon un style architectural gothique. Bien qu’elle n’ait pas subi d’importants bouleversements durant la guerre, elle a été laissé quelque peu à l’abandon durant la période soviétique.

    Située sur l’île Oktiabrski, vous continuerez votre votre visite par la découverte de la cathédrale de l’Exaltation de la Sainte-Croix. Cet édifice a été construit selon un style art nouveau, accompagné d’éléments de style néo-classiques et gothiques. L’intérêt majeur de ce tel édifice réside à l’intérieur, puisque l’église abrite de merveilleuses iconostases en ambre.

    Sept kilomètres plus loin, vous découvrirez l’église de Neuhausen, située dans le village de Gourievsk, elle a été construite à la fin du XIIIème siècle, puis reconstruite dans un style gothique un siècle plus tard. L’église a subi les bombardements de la guerre et des incendies entre 1970 et 1980, mais a été restauré en 1993.

    En vous rendant au village de Pravdinsk, n’hésitez pas à visiter l’église Saint-Georges datée de 1313. Nous vous conseillons de visiter l’intérieur de cette dernière et de monter au sommet de la tour afin d’admirer la vue sur l’ensemble du village.

  • Le musée de l'Ambre

    Etant donné qu’on y trouve le plus grand gisement d’ambre au monde, c’est tout naturellement que la ville a choisi de consacrer un musée à cette ressource. Ce musée prend place au coeur du lac Verkhnée, au sein de la tour le Don ou « Der Dona ». Il a été inauguré en 1979 puis restauré durant la seconde Guerre Mondial, l’exposition se compose de 28 salles et s’étend sur une superficie de 1 000 m². En vous rendant dans ce musée, vous déambulerez parmi ses six secteurs qui retracent l’histoire de l’ambre, de son origine et ses propriétés, en passant par l’histoire et l’archéologie, jusqu’à la manufacture d’État d’ambre de Königsberg, sans oublier l’importante place de l’ambre dans l’art et notamment la peinture contemporaine. Au sein du musée, vous découvrirez des extraits uniques d’ambre issus de la mer Baltique ou encore une unique pépite de 4,280 kg.

  • Le musée-appartement Altes Haus

    Ce complexe est surement l’un des plus original de la ville de Kaliningrad. Il prend place dans un ancien bâtiment en brique rouge, bâtie en 1907, encore sous domination allemande. Les architectes du musée ont choisi de reconstituer l’ensemble de l’atmosphère de la ville et d’un appartement d’époque. La structure organise régulièrement des conférences.

  • La porte de  Friedland

    Cette porte faisait partie du complexe défensif de Königsberg, elle fut construite dès 1862. Ce lieu abrite un musée dans lequel les visiteurs déambulent à travers le temps grâce à des photos et archives d’époque, illustrant les rues de l’ancienne capitale de la prusse orientale. 

  • La galerie d’art contemporain

    Ce musée a ouvert en 1988 et accueille une riche collection d’oeuvres d’art contemporain. L’exposition du musée est consacrée à l’art du XXème siècle et couvre différentes périodes, notamment allemande, russe et soviétique. La galerie comprend des peintures, sculptures et autres gravures de différents artistes.

  • La philharmonie régionale de Kaliningrad

    Située dans la vieille ville de Kaliningrad proche du château de Königsberg et construite en 1912, la philharmonie est l’un des symboles majeurs de la vie culturelle de la ville. La philharmonie comprend trois salles, la plus grande qui accueille jusqu’à 1 600 spectateurs, une plus petite appelée « Kortesaal » et la dernière « Gebauhrsaal ». Malheureusement, comme d’autres bâtiments, le complexe a été endommagé par les assauts et raids aériens de la Grande Guerre, mais a été rénové depuis. La philharmonie accueille plusieurs festivals renommés tels « Le Collier d’Ambre » ou encore « La musique dans la mer Baltique ».

Commander / Obtenir un renseignement :

Si vous êtes intéressés par un ou plusieurs de nos services, nous vous invitons à remplir un formulaire ou à nous contacter directement pour plus de renseignements.