Samara, ville hôte de la Coupe du Monde 2018

Samara, la perle de la Volga 

Capitale de l’oblast de Samara, située sur les bords du plus long fleuve d’Europe, la Volga, et à 1 057 kilomètres de Moscou, bienvenue à  Samara !

Fondée en 1586, forte de plus de 1 160 000 habitants et s’étendant sur une superficie de plus 466 km², Samara est la sixième ville du pays. 

Ce que très peu savent, c’est que Samara est devenue la deuxième capitale de la Russie lors de la Grande Guerre, lorsqu’un nombre important de diplomates ont fui Moscou pour se rendre à Samara. 

La ville se divise en neuf quartiers, appelés des raïons, on retrouve le raïon de Lénine, le raïon Kirov ou encore le raïon de Samara.

La ville est connue dans tout le pays grâce à la présence, en son sein, du centre aérospatial russe, c’est notamment un important centre pour la production de fusée, d’engins spatiaux. C’est d’ailleurs dans cette ville que fût construit l’engin qui a permit de mettre en orbite l’astronaute russe Youri Gagarine en 1961.

De plus, la Volga a favorisé au développement économique de la ville, puisqu’il lui a permis de s’ouvrir au commerce. Le centre ville de Samara regorge de majestueux bâtiments historiques bâtis entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème siècle. De style différent, qu’ils soient néo-gothique, arabe, russo-baroque ou d’art nouveau, ces édifices participent au patrimoine et à la mémoire de la ville. Vous trouverez toutes les curiosités nécessaires, que vous soyez dans le nord, le centre, le sud ou l’ouest de la ville.

Climat 

Samara bénéficie d’un climat continental humide, caractérisé notamment par une forte amplitude thermique entre les deux principales saisons que connaît la ville, l’été et l’hiver. Tandis que la ville connaît un doux printemps, les températures moyennes en juin sont de 19˚C. Les températures en juillet atteignent en moyenne un maximum de 26˚C et oscillent en août entre 14˚ et 24˚C. La période de mai à octobre est optimale pour une découverte culturelle de la ville.

Les précipitations, bien qu’elles soient réparties tout au long de l’année, sont le plus abondante en juin et juillet. Nous vous recommandons de vous munir d’un couvre-chef, d’une ambre solaire protectrice et d’un parapluie en cas de pluie.

Transports 

La ville se dote d’une ligne de métro, qui comprend dix stations, et qui relie la périphérie d’est en ouest. Au métro s’ajoute un réseau de tramways, des autobus et des taxis. La gare ferroviaire dessert les grandes villes voisines et étrangères, et bien entendu, la capitale. L’oblast de Samara dispose d’un aéroport international, lequel est situé à 40 kilomètres au nord de la ville. 

Stade de Samara

Le stade de Samara, aussi appelé Cosmos Arena, accueillera différents matches de la Coupe du Monde. Le design et l’architecture du stade font échos à la thématique spatiale de la ville qui fait sa renommée. L’enceinte a une capacité d’accueil de 45 000 personnes et est surplombée d’un dôme en verre. 

La ville et le stade se préparent à recevoir les équipes danoise, australienne, serbe, sénégalaise, russe et bien d’autres encore ! 

Les curiosités de Samara

  • Le bunker de Staline

    Pas seulement réservé aux fans de l’époque soviétique, le bunker de Staline est un véritable musée construit 40 mètres sous terre, l’équivalent d’un immeuble de douze étages. Lors de sa construction en 1942, aucun habitant de la ville n’était au courant de l’existence de ce dernier, ce n’est qu’en 1990 que le blockhaus est révélé. Fait surprenant quand on sait que l’édifice aura nécessité plus de 10 000 tonnes de béton et 5 000 tonnes d’armatures métalliques. En pénétrant à l’intérieur du bunker, vous ressentirez l’atmosphère à l’époque de l’union soviétique. En entrant dans le bureau de Staline, vous verrez tout le nécessaire qui figurait dans son cabinet afin d’assurer le travail du Petit père du peuple. Au total, c’est près de 115 personnes qui pouvaient vivre durant cinq jours dans le bunker avec aucun autre contact externe. Malgré l’existence de ce bunker, Staline n’y a jamais séjourné, il a été construit en cas de prévention d’invasions.

  • L’église du Sacré Cœur

    Achevée en 1906, cette église catholique est la plus ancienne de la ville, appelée aussi église polonaise. Construit dans un style néo-gothique et en brique rouge, elle se situe dans le quartier historique de la ville. Démantelée dans les années 1920 par les autorités soviétiques, elle fût rendue à la ville en 1991 et restaurée en 1996.

  • La cathédrale de l’Intercession

    Construite entre 1857 et 1861, c’est un des rares édifices orthodoxes de la ville à avoir maintenu son activité religieuse durant l’ère soviétique sans jamais connaître une quelconque interruption. Son architecture rappelle le style des églises moscovites.

  • La cathédrale de l’Ascension

    Située rue Stepan Razine, la construction de la cathédrale de l’Ascension s’étenda de 1841 à 1847. Toute de blanche vêtue et de style classique, la coupole bleue surmontée d’une croix orthodoxe dorée contraste avec le reste du bâtiment.

  • L’avion d’assaut II-2

    Cet authentique avion d’assaut utilisé par les soviétiques durant la Grande Guerre, rappelle l’importance du rôle de la ville dans le secteur de l’aéronautique. L’appareil a été restauré à partir de restes que l’on retrouva sur la presqu’il de Kola (dans l’oblast de Mourmansk) et inauguré le jour du 65ème anniversaire de la Victoire, le 9 mai 1975.

  • Le théâtre dramatique académique Gorki

    Non loin de la place Tchapaïeva, vous ne manquerez pas de remarquer et d’admirer le théâtre dramatique de Samara. Large et noble bâtisse rouge aux sculptures blanches, le théâtre a été construit en 1888 et est actuellement le principal de la ville. En 1936, le théâtre prend le nom du célèbre politicien Gorki.

  • La brasserie Zhigulevsky

    En plus d’être réputée pour le domaine de l’aérospatial, la ville est aussi connu pour sa célèbre bière Jigoulevskoïe et sa brasserie Zhigulevsky, la plus ancienne de toute la Russie. C’est en 1881 que la première bière sortit de l’usine de production, son succès fût tellement impressionnant, qu’en un quart de siècle, l’entreprise à multiplié par plus de 50 sa production. Dès 1936, la bière fût baptisée Jigoulevskoïe et de nos jours, bien que la boisson soit fabriquée dans un grand nombre d’usines russes, celle faite à Samara reste la référence numéro un.

  • La cathédrale du Sauveur-ascension

    Construite en 1847, cette cathédrale est l’une des plus populaires et appréciées des résidents. En briques rouges, elle est surmontée d’un dôme doré.

Sur la route des musées 

  • Le musée d’espace de Samara

    Quoi de mieux pour illustrer le rôle de la ville dans le domaine spatial que d’élever un musée à son édifice ? Fondé en 2007, le musée propose non seulement des expositions temporaires et permanentes, mais aussi des conférences, des festivals et d’autres événements tout autant intéressants les uns que les autres. Que vous soyez amateur d’aérospatial ou simple curieux, ne manquez pas ce musée, sur lequel pose glorieusement une authentique fusée Soyouz. Dans cet unique centre, découvrez de vraies fusées, des moteurs, des combinaisons spatiales et bien plus encore.

  • Le musée de la littérature

    Située dans la rue Frounze, cette maison fut achetée dans les années 1890 par le beau-père du célèbre écrivain russe Tolstoï. Le jeune écrivain y séjournait régulièrement lors de ses vacances d’été notamment, il résidait dans l’aile droite de la maison. De nos jours, le musée se compose d’un ensemble architectural comprenant deux maisons d‘époques et expose une riche collection littéraire résumant la vie de l’écrivain. Le musée offre également la possibilité d’en connaître davantage sur d’autres artistes étaient liés à la ville. 

  • Le musée d’art

    Fondé en 1897, le musée est le plus important de toute la région de la Volga dans sa thématique. A l’origine de ce centre d’art, l’artiste et mécène Constantin Golovkine réunit à la fin du XIXème siècle une collection importante de peintures et autres toiles datant de la fin du XIXème siècle et du début du XXème. De nos jours, le musée abrite une des collections de peintures russes les plus riches datant du XVIIIème siècle jusqu’au XIXème siècle. En vous y rendant, vous pourrez admirer des peintures telles « Au bord de la Volga » de A. Stepanov, « Portrait de la dame » de V. Borovikovsky et bien d’autres.

  • Le musée d’art nouveau

    Localisé dans un des bâtiments les plus chers de l’époque, la maison d’Aleksandra Kourlina, abrite le musée d’art nouveau. En plus de sa collection d‘objets d’art nouveau, la bâtisse vaut bien le détour en raison de son extérieur ravissant, couverte de bleu et blanc.

  • Le musée régional d’histoire et d'ethnographie

    Pas seulement réservé aux amoureux d’histoire, ce musée est l’un des plus anciens de la région de la Volga. En franchissant les murs de ce musée, laissez-vous absorber par les plus de 180 000 pièces d’expositions archéologiques, historiques et ethnographiques. A cela s’ajoute une salle de cinéma, une salle lecture mais également une boutique de souvenirs, un atelier d’art ou encore un centre d’informations.

  • La musée-maison de Lénine

    Appartenant au commerçant de Samara, Rytikov, la famille de Lénine a occupé ces lieux de 1890 à 1893. En 1940, un musée en l’honneur de Lénine fut inauguré et à l’occasion du 70ème anniversaire du révolutionnaire communiste, les lieux furent entièrement rénovés. Le musée possède également des salles d’exposition et de conférence.

La vieille ville de Samara

  • L’excursion à la découverte de la vieille ville de Samara

    Afin de compléter votre découverte de la ville, pourquoi ne pas visiter la vieille ville de Samara, laquelle regorge de monuments historiques tout autant charmants les uns que les autres. Votre balade commencera place de la Révolution et se terminera place de la Gloire. Nous vous conseillons de suivre cet itinéraire à pied, dans le but de profiter pleinement des curiosités que la ville a à vous offrir.

    La place de la Révolution accueille de nombreuses fêtes et événements, c’est également l’une des principales places du centre de la ville. Lorsque vous descendrez la rue, vous croiserez la rue piétonne de Léningrad, que les habitants surnomment « Arbat de Samara », laquelle fait échos à la pittoresque rue piétonne Arbat de Moscou. Cette rue piétonne est très agréable à traverser, grâce à ses parterres de fleurs, ses fontaines...  En descendant la rue Kouïbychev, vous vous retrouverez face à la paroisse luthérienne Saint-Georges, d’un style gothique, c’est l’une des plus ancienne de la région de la Volga.

    Toujours sur la rue Kouïbychev, vous verrez se dresser devant vous la philharmonie d’Etat de Samara. De style art nouveau, cette moderne salle de concert est un des éléments culturels majeurs de la ville. Sur la rue Frounze vous découvrirez la maison de la littérature dans laquelle le célèbre Tolstoï a grandi. Plus loin sur la rue Frounze, vous attend l’église catholique du Sacré-Cœur. A côté de cette église, ne manquez pas d’admirer la maison d’Aleksandra Kourlina qui abrite le musée d’art nouveau de Samara. Non loin de cette dernière, faites un stop au théâtre académique d’opéra et de ballet qui se dresse sur la place Kouïbychev, cette place étant l’une des plus grande d’Europe vous ne pourrez pas la louper ! Sur la place Tchapaïeva, c’est cette fois le théâtre dramatique académique Gorki qui vous attend.

    En vous rapprochant des quais de la Volga et de la rue Volzhsky, vous approcherez du monastère féminin d’Iverski, le charme de ce dernier vaut bien un intérêt de votre part. 


Commander / Obtenir un renseignement :

Si vous êtes intéressés par un ou plusieurs de nos services, nous vous invitons à remplir un formulaire ou à nous contacter directement pour plus de renseignements.