Saransk, ville hôte de la Coupe du Monde 2018

Saransk, capitale de la république russe de Mordovie  

Fondée en 1641 avec pour but premier de servir de forteresse à la frontière sud-est de l’Empire russe, Saransk est la capitale de la république de Mordovie, située au coeur de la Russie occidentale, au point de rencontre entre les rivières Sarenka et Insar. La Mordovie est fréquentée par divers groupes ethniques dont les deux majeurs sont les Mokchanes et les Erzianes, qui occupent la région depuis plusieurs siècles. Elle conserve soigneusement les cultures et langues de ses ethnies, ainsi, la ville est un centre important de peuples d’origine finno-ougrienne.

Localisée à 500 kilomètres de la capitale Moscou et forte de plus de 310 000 habitants, la ville est aussi célèbre pour être le lieu de résidence de l’acteur Gérard Depardieu, dans laquelle il participe à la vie municipale. 

Les principales activités économiques de la ville sont la construction mécanique, la métallurgie, l’industrie du bois, la chimie...

Bien que Saransk soit la plus petite ville hôte de la Coupe du Monde de football, elle présente un avantage majeur et non des moindres, le fait d’être une ville compacte : tout y est accessible en quelques minutes.

Saransk est aussi réputée pour sa culture folklorique et ses festivals ethnographiques, orientés vers les coutumes, les cultures et les langues locales. 

Climat 

Saransk bénéficie d’un climat tempéré continental. Ses étés sont agréables et quelques peu nuageux. Au moins de juin, la température moyenne est de 18˚C. Juillet est le mois le plus chaud avec une moyenne de 23˚C. Quant au mois d’août, les températures oscillent entre 15˚ et 23˚C. Si vous prévoyez de visiter Saransk, la période estivale reste la meilleure pour apprécier les curiosités de la ville.

La pluie reste légèrement présente à Saransk, juin étant le mois qui reçoit le plus de précipitation, en moyenne 50 millimètres. Pensez à réserver une place dans votre sac pour un couvre-chef et une protection solaire. 

Transports 

Le réseau de transports en commun de Saransk se résume par les autobus, les trolleybus, les taxis, une gare et un aéroport à sept kilomètres au sud-est de Saransk.

Stade de Mordovie

La construction du Mordovia arena ou stade de Mordovie à débutée en 2010, pour les 1 000 ans de l'unification des peuples de la région entre ses différents groupes ethniques.  D’une capacité de 45 000 places, le stade se prépare d’ores et déjà à accueillir les équipes iranienne, tunisienne, japonaise, portugaise et bien d’autres.

Les incontournables de Saransk 

  • À la conquête des établissements religieux

    La ville de Saransk regorge d’édifices religieux, tout empreint d’histoire. Que vous soyez un passionné d’architecture ou de religion, ou simplement curieux, nous vous proposons un itinéraire qui vous permettra de rencontrer les plus beaux bâtiments religieux de la ville.

    Sur la rue Volgogradskaïa, vous pourrez découvrir l’église Saint-Nicolas l’archevêque de Myre, ce monument orthodoxe date d’avant la révolution d’Octobre, c’est-à-dire avant 1918. Son nom d’origine étant Petropavlovskaïa car elle était, au début du XIXème siècle, consacrée aux Saints Pierre et Paul. Elaboré à partir de briques rouges, ce temple est surmonté de coupoles dorées.

    Localisée au centre de Saransk, l’église de la nativité du Saint Jean-Baptiste a été construit en 1800. Alors que dans les années 1930 l’église fut fermée et remplacée par une usine de pain, elle fût rendue à la ville dès la dislocation de l’union soviétique, et son activité de culte fût reprise.

    En 2000, la construction de l’église de l’icône de Notre-Dame de Kazan commença au nord-ouest de la ville. La caractéristique de cette église est son impressionnante cloche qui pèse près de quatre tonnes. Cette magnifique église de couleur bleue, auréolée de dômes dorés et jouxtée par un clocher, vaut qu’on s’y attarde.

    Dans une rue voisine, ne loupez pas la grande mosquée d'Üsküdar, fondée en 2011. La présence de cette mosquée à proximité de l’église de l’icône de Notre-Dame de Kazan illustre bien que les deux communautés, musulmane et orthodoxe, se côtoient sans problème. De couleur orangée aux toits bleutés, l’intérieur de la mosquée est décoré de meubles ramenés tout droit de Turquie.

    En vous rendant sur la rue Titova, vous pourrez admirer la mosquée Al Mansour qui accueille simultanément près de 1 000 fidèles, son style ressemble aux autres mosquées du Tatarstan.

    Non loin de Saransk, dans le village de Païgarma, rendez-vous dans le monastère de la Sainte Parascève et de l’Ascension de Païgarma. Particulièrement apprécié par ses habitants, le monastère est réputé pour ses sources d’eau aux vertues thérapeutiques : selon la légende, dans les années 1850, un soldat souffrant d’un mal de jambes atroce, trouva dans cette source une icône de la Sainte Parascève, cette source guérit instantanément le soldat et il choisit de construire une chapelle en bois, qui, n’ayant pas survécu, fût remplacé par l’actuel monastère. Ne ratez pas l’occasion de venir admirer le contraste de la bâtisse entre ses murs blancs et ses magnifiques coupoles bleues, auréolées de croix orthodoxes dorées.

    Considérée comme l’une des plus belles cathédrales de la ville, la cathédrale Fiodor Ouchakov vaut la peine de s’y attarder ! Située sur la rue du Soviet et inaugurée en 2006, le bâtiment s’est construit dans le style de l’empire russe et culmine à une hauteur de 62 mètres. Emerveillez-vous devant cet édifice et n’hésitez pas à venir contempler ses dômes dorés, ses colonnes et son architecture vêtue de bleu et blanc, composée notamment de quatre clochers et douze cloches. 

  • La place du Soviet

    Autrefois appelée la place de la Cathédrale, elle se trouve au centre historique de la ville. Elle fut ravagée par un incendie qui détruisit sa cathédrale et son kremlin. Bien que tous les bâtiments historiques de la place aient disparus, un seul persiste encore : le bâtiment de l’administration de la capitale de la Mordovie.

  • La place du millénaire

    La place du millénaire est l’élément marquant de l’union du peuple mordve au peuple russe. Elle remplace depuis 2012 un ancien stade. Cette zone piétonne a été complété par large fontaine de 60 mètres de diamètre qui trouve en son sein un ornement en forme d’étoile à huit branches, laquelle représente le soleil pour le peuple mordve.

  • La bibliothèque nationale Pouchkine de Mordovie

    C’est la première bibliothèque publique à ouvrir dans la ville, puisqu’elle ouvre en 1899. Depuis 1980, la bibliothèque s’empresse de réunir des ouvrages du monde entier relatif à la culture, la langue ou encore l’histoire du peuple mordve. La bibliothèque collabore activement avec d’autres pays, à l’exemple de la Hongrie ou de la Finlande dans lesquels des langues finno-ougriennes sont aussi parlées.

  • Le théâtre musical national Iaouchev

    Nommé d’après le soliste Iaouchev, le théâtre est l’un des plus ancien de Saransk. Le premier opéra joué fût « l’étudiant pauvre » qui rencontre un succès fulgurant et fît la réputation du théâtre.

  • Le musée de la culture populaire mordve

    Le musée ethnographique a vu le jour en 1999 et recense plus de 4 000 objets, dont 200 icônes, des sculptures et des livres. Que vous soyez un simple amateur d’art ou un féroce passionné d’histoire, ne manquez pas l’opportunité de découvrir la culture, l’histoire et les traditions mordve. Vous y apprendrez davantage sur le folklore de ce peuple, ses rites et son univers.

  • Le musée commémoratif de l’héroïsme militaire et des travailleurs des années 1941-1945

    Localisé dans le centre ville, plus précisément rue du Soviet, cet ensemble architectural est immanquable. Ouvert à l’occasion du cinquième anniversaire de la Victoire de la Grande Guerre patriotique, la bâtisse s’habille de granit noir et orange. Vous déambulerez à travers quatre salles qui regroupent plus de 37 000 objets.


Commander / Obtenir un renseignement :

Si vous êtes intéressés par un ou plusieurs de nos services, nous vous invitons à remplir un formulaire ou à nous contacter directement pour plus de renseignements.