Ekaterinbourg, une pause entre l’Orient et l’Occident

Russie Autrement vous fait découvrir les richesses des villes étapes du légendaire transsibérien à travers différents articles. Ce train mythique vous permet de partir à la découverte de la Russie de manière authentique. Nous nous rendons aujourd’hui à Ekaterinbourg (ou Iekaterinbourg), quatrième ville de Russie.

Prenez le transsibérien au départ de Saint-Pétersbourg ou Moscou et faites étape dans la ville de l’Oural nommée Ekaterinbourg. Fondée en 1723, elle porte le nom de la deuxième femme de Pierre le Grand, Catherine Ière (Ekaterina en russe).

Bolchoï Zlatoust (église de Maximilian) à Ekaterinbourg

Cette ville est surtout connue pour son histoire tragique. C’est dans les caves de la villa Ipatiev que Nicolas II, le dernier tsar de Russie, sa famille et ses serviteurs ont été exécutés, marquant ainsi un tournant dans l’Histoire russe. L’église des Tous-les-saints s’élève aujourd’hui à cet endroit pour commémorer la mémoire de la famille impériale. Un monastère, nommé le monastère des Romanov, a aussi été érigé à 15 km de Ekaterinbourg, dans la forêt où les corps ont été retrouvés. Durant la période soviétique, la ville est renommée Sverdlovsk jusqu’en 1991, en l’honneur de Iakov Sverdlov qui aurait donné l’ordre d’exécution du dernier tsar de l’Empire russe.

En 1941, alors que l’armée allemande est aux portes de Moscou, Staline ordonna de transférer toutes les fabrications d’armement de la région moscovite à Ekaterinbourg et dans l’Oural par voie ferrée. Dès lors, la ville connue un développement considérable sur le plan militaro-industriel.

Maison Sevastyanova palais bâti au début du XXe siècle

Elle est aussi connue pour avoir été la première ville industrielle de Russie, l’exploitation de pierres précieuses y est en effet bien développée. Les amateurs de géologie pourront visiter le musée géologique de l’Oural qui présente une grande collection de minéraux, roches et pierres précieuses.

Avez-vous déjà eu envie d’être à deux endroits à la fois ? Ici, votre rêve peut devenir réalité. Ekaterinbourg est aussi connue pour être la frontière naturelle entre l’Europe et l’Asie. Ainsi, vous pouvez avoir littéralement vos pieds sur deux continents !

Durant votre voyage à bord du transsibérien, vous découvrirez différents paysages et différentes cultures. Ekaterinbourg marque une véritable transition entre l’Orient et l’Occident avant de poursuivre votre voyage vers Vladivostok ou Pékin.