Le mardi gras russe « Maslenitsa »

Du 20 au 26 février 2017, les russes fêtent Maslenitsa. Initialement une fête païenne, cette semaine précède le temps du Carême et marque le passage de l’hiver au printemps. On ne consomme pas de viandes durant cette période, mais des blinis (crêpes russes), symboles du soleil.

Chaque jour de la semaine a une signification bien particulière :

La Dame Maslenitsa, l’effigie habillée de couleurs vives

Le dimanche précédant la Maslenitsa est le dernier jour où l’on peut manger de la viande. La tradition veut que l’on invite le beau-père pour « finir la viande » avant de commencer cette semaine.

Le lundi est le jour de la « Rencontre » où l’on prépare les festivités : on fabrique des toboggans de glace, ainsi que l’emblème de Maslenitsa. Cette mascotte, comme un épouvantail, est fait de pailles et habillée avec des vêtements de femmes. Elle est appelée « Dame Maslenitsa » ou, comme à l’époque, « Kostroma ». On la transporte ensuite dans la rue.

Le mardi est le temps des « jeux ». Au programme, divertissements, danses et blinis. Vous mangerez ces crêpes tout au long de la semaine. Traditionnellement, chaque maîtresse de maison avait sa propre recette. A l’époque, on donnait le premier blini aux démunis en le posant sur le bord de la fenêtre. Cela permettait de rendre hommage aux défunts.

Le mercredi est le jour de la gourmandise. Vous l’aurez deviné, on mange une nouvelle fois des blinis. De plus, la tradition veut que l’on invite les gendres ce même jour.

Le jeudi est placé sous le signe de l’amusement. Des balades à cheval sont prévues afin d’accompagner la course du soleil.

Les Blini sont le principal symbole de la Maslenitsa

Le vendredi soir est dédié aux belles-mères où les gendres doivent leur offrir des blinis. Le samedi soir, ce sont les belles-sœurs qui sont mises à l’honneur : elles se déplacent chez leurs proches et sont accueillies par des blinis.

Enfin, le dimanche est le jour le plus important puisque c’est celui du « pardon ». On demande pardon à nos proches pour les fautes commises et Dame Maslenitsa est brûlée pour clore cette semaine. On peut donc commencer le Carême le lendemain, lavés de nos fautes.

Maslenitsa est célébrée partout en Russie, surtout en campagne. Mais bien sûr, les festivités sont aussi très importantes à Moscou ou Saint-Pétersbourg. Les bars, les cafés et les restaurants vous servent les fameux blinis avec de nombreuses garnitures, parfois originales. C’est une fête familiale très appréciée par les russes et qui vise à rassembler les personnes.

Si vous souhaitez vous imprégner de la culture et du folklore russes, profitez de cette période de l’année pour voyager en Russie et ainsi vivre les traditions et l’authenticité de ce pays magnifique.