Se rendre en Russie via la Biélorussie devient interdit

Se rendre en Russie en passant par la Biélorussie était une pratique courante pour les voyageurs. L’ambassade de la république du Belarus a annoncé que les ressortissants non-russes et non-biélorusses ne pourront désormais plus transiter par la Biélorussie.

Se rendre en Russie via la Biélorussie devient interdit

La Biélorussie ou république du Belarus, est un pays d’Europe de l’Est, qui possède une frontière commune avec cinq pays : la Russie, la Pologne, l’Ukraine, la Lettonie et la Lituanie. La Biélorussie était l’un des 15 pays de l’Union soviétique et est devenue indépendante en 1991 après la chute de l’URSS. Aujourd’hui, le pays fait partie de la Communauté des États indépendants (CEI) et a des liens économiques, culturels et historiques très forts avec la Russie. C’est pourquoi encore Russie et Biélorussie ont des liens très forts sur le plan politique.

En tant que voyageur, il vous était possible de vous rendre en Russie en transitant par la Biélorussie, que ce soit par avion, train ou encore en voiture. Il fallait dans ce cas prévoir non seulement un visa russe mais aussi un visa de transit biélorusse.

Se rendre en Russie via la Biélorussie devient interdit

Or, depuis quelques jours, l’ambassade de Biélorussie informe qu’il est désormais interdit aux voyageurs non-russes et non-biélorusses de se rendre en Russie depuis la Biélorussie, que ce soit par voie terrestre (train ou route) ou par voie aérienne. A la frontière des deux pays, ainsi que dans les aéroports russes, à la descente des vols en provenance de Biélorussie, des contrôles sont effectués, pratique qui avait cessée depuis plus de 20 ans. Même si vous êtes en possession d’un visa russe, vous serez refusés et passibles d’une amende. Le point de passage de Krasnaya Gorka près de Smolensk a donc été fermé aux ressortissants non-russes et non-biélorusses.

Ce changement s’explique par le fait que les frontières terrestres entre Russie et Biélorussie sont nationales, et non internationales. Ainsi, vous ne recevrez pas de cachet d’entrée sur votre visa russe, preuve de la légalité de votre présence sur le territoire. De plus, avec l’exemption de visa d’entrée en Biélorussie pour des séjours de cinq jours qui devrait entrer en vigueur début février, les contrôles aux frontières se voient renforcés. Nous vous conseillons donc de modifier vos itinéraires en passant par les postes de frontières terrestres situés en Lituanie ou en Ukraine.