Enseigner les langues en Russie, un nouveau moyen de s'installer au long terme

A moins d'être un baron du pétrole ou de travailler dans une boite juridique internationale, vous n'avez presque aucune chance de trouver un travail en Russie vous permetant d'y rester plus d'un mois. Et pourtant, il existe une solution de plus en plus à la mode ces cinq dernières années, une solution très demandée sur le marché Russe!

Prof de langues, moi?

Enseigner les langues étrangères et un moyen bien connu pour ses avantages en matière de voyages. C'est une industrie en pleine expansion, de plus en plus en demandée au fur et à mesure que les pays comme la Russie s'ouvrent sur le marché international. Et contrairement aux préjugés de l'Europe de l'Ouest, il ne faut pas toujours avoir des diplômes spécialisés. Si vous êtes "native speaker", que ce soit l'Anglais, le Français, l'Espagnol, l'Italien ou bien l'Allemand, souvent les écoles de langues en Russie ne demandent qu'un diplôme universitaire, n'importe lequel.

En ce qui concerne l'enseignement, maintenant vous trouverez tout ce qu'il vous faut pour devenir un bon prof sur internet, ressources, informations, exercices et règles de grammaire. Bref, c'est tout à fait possible en tant que prof improvisé de trouver du travail dans une des centaines d'écoles de langues ouvertes ces dix dernières années à Saint-Pétersbourg ou à Moscou, et d'y gagner raisonablement bien se vie.

Attention, ne pensez pas non plus qu'il vous suffit d'arriver le premier jour avec un livre sous le bras. Vous parler couramment, bien sur, mais est-ce que vous savez expliquer la différence entre le passé composé et l'imparfait, ou quand utiliser les articles définis et indéfinis? Parce que les Russes adorent la grammaire!

Enseigner une langues étrangère en Russie, à qui, quoi, comment?

Les langues étrangères et surtout l'Anglais sont les bêtes noires de l'enseignement en Russie. Même si la plupart des Russes en on fait 5 ans à l'école puis encore quelques années à la FAC, le niveau d'enseignement à ces niveaux est bas et la motivation quasi-inexistante. Mais une fois qu'ils sont sur le marché du travail, les Russes se rendent compte de la necessité des langues et s'en veulent d'avoir si peu fait attention aux cours. D'où l'invasion du marché des écoles par des centaines de milliers de jeunes cadres qui non seulement cherchent à rattraper leurs erreurs mais en plus inscrivent leurs enfants dès un jeune age aux cours de langues. Il existe une troisième catégorie, ceux qui ont beaucoup d'argent, aiment voyager et se sentent complexés à l'étrangers faute de connaissances en langues.

Les cours en Russie sont comptés par 45 minutes, appelé une "heure accadémique". En général les trois catégories prennent des cours de durées différentes: les cadres, pour un enseignement plus orienté sur un vocabulaire professionel prennent deux "heures accadémiques", les enfant une et les Russes qui font ça pour le plaisir trois heures, en groupe. Les cours on lieu en tête à tête ou en groupes de 5 à 15 personnes, en fonction du but et du budget du client. Mais n'oubliez pas que pour chaque 45 minutes de cours il faut compter le temps des transports et la préparation du cours.

Ecoles de langues en Russie

Le moyen le plus sur de trouver un emploi est de passer par une de ces millers d'écoles de langues. Il suffit d'y envoyer un CV et d'y aller pour un entretient. Une des choses qui les intéresse le plus si votre CV est accepté est votre disponibilité: les cours peuvent avoir lieu à toutes heures du matin jusqu'à tard le soir. Ces écoles cherchent souvent avant tout des profs d'Anglais, mais le Fraçais et l'Allemand sont aussi très en demande.

Souvent les conditions de vos contrats varient selon votre experience et vos diplômes mais tous se ressemblent en fin de compte. En été beaucoup de gens partent à l'étranger en vacances (les clients de ces écoles sont des gens aisés voir très aisés), il est plus difficile d'obtenir un contrat payé à salaire fixe et les écoles proposent des salaires à l'heure.

L'avantage d'être employé par une école est avant tout le coté bureaucratique: les écoles organisent souvent un visa long terme d'un an pour leurs employés; ce qui évite de rentrer chez soi tous les 3 mois renouveller un visa affaires.

Par contre, l'approche très "business" de la chose veut que les enseignants ne sont souvent pas la première priorité des écoles, qui ont tendance à vous envoyer enseigner un peu partout en ville, changer votre emploi du temps et même parfois payer les salaires en retard.

Sinon les cours privés paient généralement mieux que les écoles, (en moyenne 480 roubles de l'heure accadémique en école, et 650 en privé), mais vous n'avez pas de visa, pas de guaranties et les élèves assistent aux cours de façon irrégulière.