ANNA. A la rencontre de l'hiver venu après le printemps: les impressions d’un guide.

Le week-end du 14 au 16 Mars 2014.

C’est normalement la période bien froide dans notre région, mais cette année la pluie nous a accueilli à la gare de Pétrozavodsk, capitale de la République de Carélie.

*1er jour*

60 km par la route et 30 km de vrai tout-terrain par la piste à travers les flaques d'eau avant d’arriver au village de Koudama, où se trouve la base de loisir pour le premier périple - un tour en traîneau à chiens.


La neige est encore là mais il y a des endroits où elle a déjà fondu. Mais nous sommes courageux et rien ne nous empèchera de profiter des activités prévues!

5.jpg

25 km en traîneau – le premier jour a été le plus sportif. Le circuit a commencé par la traversée de la partie nord du lac Syamozéro. Il est assez facile de conduire sur le lac – pas de virages, le pur bonheur –on pouvait laisser les chiens tout gérer et simplement admirer les paysages ensemble avec le passager assis dans le traîneau.

2.jpg

L’épreuve a commencé quand on est entrés dans la forêt : les virages, les montées et les déscentes. L’émotions la plus «extrême» est quand ça déscend et tourne en même temps – il faut freiner et balancer avec le corps en pliant les genoux. La technique ressemble au ski alpin. Le plus physique était de monter les colines. A des endroits la neige avait fondu et le traîneau avançait à peine. Les chiens trournaient la tête en demandant de les aideret de pousser le traîneau avec une jambe ou même de descendre et de courrir un peu en poussant le traîneau devant soi. Nos amis à pattes apprécient beaucoup cette aide. Mais c’est ce qui donne la sensation de participer aux courses de traîneau à chiens. Ici on comprend que c’est un vrai sport.

La journée c’est finie par le bain russe à la vapeur, avec des baignades dans la trouée du lac, le coucher du soleil se reflétant sur l’eau glacé...Dîner dans la maison reconstituée des Saamis au coin du feu avec un plat de poisson et du thé aux herbes de la forêt.

3.jpg

*2ème jour*

Après le petit déjeuner nous sommes partis sur une île à 2 km du village. Le pique-nique avec du pain grillé et du vin chaud autour du feu de camps nous attendait. En route nous avons fait du patinage sur le lac, poli et lissé par le soleil.

6.jpg

Un tour de pêche blanche l’après-midi. Le temps a commencé à changer tout d’un coup. Le ciel est devenu tout gris et la neige a commencé à tomber... Il était difficile d’attraper le poisson avec le temps et la pression atmosphérique qui se changeait. Les pêcheurs expérimentés disent que c’est la pire période pour la pêche. Mais non sans un peu de chance nous avons réussi a attraper une dizaine de grémilles ! La pêche est une activité qui ressemble parfois à la méditation. Même sans trop de succès ça donne une sensation d’harmonie incroyable avec la nature : la concentration, la tranquillité et l’admiration de la nature qui vous entoure. Et vous êtes à l’intérieur, vous sentez comme ça bouge autour même si ce n’est que du vent qui souffle. Et là hop! ça mord!...

*3ème jour*


Nous nous sommes réveillés en hiver – 15 cm de neige toute fraîche avaient recouvert la terre. L’hiver est venu à l’envers, après le printemps.

Ce jour là a été le jour en motoneige, 60 kilomètres par les pistes et le lac.

Au début un brouillard de neige continuait à tomber. Après nous sommes arrivés dans la forêt avec les fameux virages. Arrivée à la base puis retour à Pétrozavodsk par le chemin tout blanc cette fois-ci.

4.jpg

Au revoir Koudama! A la prochaine avec nos futures «invités», invités à voir la Russie Autrement!

P. S. : Grand merci à Jérome, Marylene, Jean-Louis, Fanny, Nadia et Ramon pour avoir portagé ces vidéos merveilleux de notre voyage en Carélie!