Au-delà du Cercle polaire : Week-end à Mourmansk (Ière partie)

Voyage au-delà du Cercle polaire avec Russieautrement

Avec l’envie de lancer une nouvelle destination touristique, l’équipe de Russieautrement est partie en voyage de repérage dans le Grand Nord russe, au-delà du Cercle polaire, pour chasser les aurores boréales, rencontrer les Lapons russes, découvrir le fjord de Kola et la toundra arctique…

Dans la première partie de notre carnet de voyage, nous allons vous faire découvrir la capitale polaire, la ville de Mourmansk, et incontournables à visiter en un week-end à l’extrémité nord du globe.

Au-delà du Cercle polaire avec Russie Autrement

Mourmansk, à l’extrémité nord de la Terre

Capitale de la péninsule de Kola, dernière ville de l’Empire russe, « Cité héros », Mourmansk est la plus grande ville au monde située au-delà du cercle polaire Arctique.

Installée à environ 1300 km au nord de Saint-Pétersbourg, la ville s’étend sur plus de 20 km sur la rive orientale de la baie de Kola, dans la mer de Barents.

La ville de Mourmansk est relativement jeune. Créée en 1915 en tant que port maritime, la ville a officiellement obtenu le statut de cité portuaire sous le nom de « Romanov-sur-le-Mourman ». Elle devait ouvrir à la Russie une seconde fenêtre sur l’Europe.

Un an plus tard, après la révolution de Février, la ville a changé de nom pour celui de Mourmansk. Point stratégique pour la Russie, la ville a été pratiquement détruite par les bombardements allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Mourmansk est la seconde ville après Stalingrad, pour l’intensité des bombardements et a reçu le titre de « Ville héros » de l’URSS.

Carte de la Russie

En 1945, Mourmansk figure, au même titre que Moscou et Léningrad, l’actuelle Saint-Pétersbourg, sur la liste des villes à reconstruire en priorité. Dans le même temps, toute la région se dote d’une plus grande force militaire : le premier brise-glace à propulsion nucléaire « Lénine » est mis à l’eau, la base navale de la Flotte du Nord s’installe à Severomorsk, ville fermée sur le fjord de Kola.

Reconstruite par les architectes soviétiques, le Mourmansk d’aujourd’hui garde les vestiges de cette époque lointaine. Et les immeubles de style impérial stalinien aux couleurs rose et vert côtoient les khroutchovka, symbole de l’urbanisme des périodes Khrouchtchev et Brejnev, formant une ville à taille humaine, où l’on peut se déplacer à pied.

Pourtant, le système de transport en commun est doté d’un réseau de trolleybus et d’autobus. Le service de trolleybus de Mourmansk est le réseau le plus au nord dans le monde (contrairement à celui de Wellington) et fonctionne depuis 1962.

Mourmansk est une base navale importante et un maillon stratégique pour l’État russe. Mais pour ses quelques 300 000 habitants, c’est tout d’abord la maison natale, « Monamourmansk », avec ses nuits polaires, son froid violent et son vent glacial, ses « salaires nordiques ». Son aspect peu engageant est largement compensé par la beauté de la nature et le phénomène unique des aurores boréales.

Que voir à Mourmansk ?

Le tour de ville de Mourmansk est une opportunité favorable pour faire connaissance avec la région et son histoire.

Le brise-glace nucléaire « Lénine »

Le brise-glace nucléaire « Lénine »

Lancé en décembre 1957, ce fut le premier brise-glace à propulsion nucléaire dans le monde construit par les soviétiques.

La principale raison qui a motivée la construction du Lénine était de relier l’océan Atlantique au Pacifique par la route maritime du nord, ou Severniy morskoy put’.

Ce projet a été élaboré dans les années 1950 par l’architecte naval soviétique V. Neganov.

L'élaboration du projet a parfois rencontré des difficultés qui n’étaient pas grandioses ni compliquées pour son époque, mais les délais étaient très stricts. La construction du Lénine s’est achevée en 1956 à l’usine de Léningrad, et en 1957 le navire a été mis à l’eau. Le premier lancement du réacteur nucléaire du Lénine a été réalisé le 6 août 1959.

Unique et innovant pour son époque, le Lénine a accueilli des personnes renommées comme Youri Gagarine, Fidel Castro, Richard Nixon et beaucoup d’autres.

Au milieu des années 1960, le navire a été endommagé suite à deux accidents sur ses réacteurs nucléaires. La partie des réacteurs fondus a été remorquée vers l’archipel de Nouvelle-Zemble et a été jetée dans la mer de Kara.

L'intérieur du brise-glace nucléaire « Lénine »

Durant son exploitation, le Lénine a parcouru 654 000 milles marins dont 564 000 milles nautiques dans la glace. Le brise-glace nucléaire a servi pendant 30 ans pour être désarmé en 1989 suite à l'expiration de sa durée de vie.

Aujourd’hui, c’est un bateau-musée sur les quais du port de Mourmansk consacré à l'histoire de l'exploration arctique. Bijou des constructeurs navales soviétiques, le brise-glace nucléaire « Lénine » est le symbole du Cercle polaire.

Notre équipe s’est rendue sur le Lénine. À l’intérieur, nous avons visité le mess, les cabines du bateau, le salon du capitaine, l’espace réservé au turbo-alternateur, etc. Nous avons découvert le réacteur atomique et nous sommes montés sur le rouf d’où s’ouvrait une magnifique vue sur le fjord de Kola. Ce navire-musée renferme également des expositions ludiques et interactives consacrées à son histoire, au passage du Nord-Est, à la flore et à la faune de l’Arctique.

Après avoir visité le Lénine, nous vous assurons qu’il s’agit d’une expérience unique et d’une excursion incontournable lors d’un séjour à Mourmansk.

La statue du soldat soviétique « Alyocha »

Le monument aux défenseurs de l’Arctique soviétique pendant la Grande Guerre patriotique, appelé « Alyocha » par les habitants de la région, est le symbole de la ville de Mourmansk.

Il s’agit d’une statue monumentale de 35,5 mètres de haut pesant plus de 5 000 tonnes, située sur l’une des collines de la ville, non loin du lac Semionovskoïe. C’est la statue la plus haute de Russie après celle de la Mère-Partie à Volgograd qui rend hommage au peuple défenseur de la région arctique, pendant la Seconde Guerre mondiale.

La statue a été inaugurée en 1974 ; un an plus tard, la dépouille d’un soldat inconnu a été solennellement enterrée au pied de la statue pour le 30e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le feu éternel a été allumé à partir de celui du monument aux soldats de la 6e batterie du Komsomol héroïque situé au sud de la ville.

La statue du soldat soviétique « Alyocha » en hiver

Pour les soixante ans de la victoire de l'Arctique, les 12 plaques commémoratives ont été apposées avec les capsules contenant de la terre de toutes les « Villes héros ».

Posée sur un socle de 7 mètres, la statue représente un soldat soviétique vêtu d’un manteau d’hiver, le fusil à la main. Elle est tournée vers l’ouest, vers la vallée de la Gloire, où se sont déroulées des batailles féroces, de 1941 à 1944.

Devant la statue brûle la flamme éternelle. À côté, se trouvent une pyramide symbolisant le drapeau en berne en signe de deuil et une stèle de granit avec une inscription commémorative honorant la mémoire des défenseurs de l’Arctique.

Le musée régional de Mourmansk

Fondé en 1926, le musée régional de Mourmansk, autrement appelé Mourmanskiï oblastnoï kraïevedtcheskiï mouseï, est le plus ancien musée du Cercle polaire.

Le musée se trouve dans le bâtiment d’un ancien hôpital militaire inscrit au patrimoine historique de la ville. Les collections du musée sont réparties dans les 17 salles d’expositions et sont consacrées à l’histoire de la région depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours ; on y trouve également des expositions sur la flore et la faune de l’Arctique russe.

C’est le seul musée en Russie qui renferme une riche collection des profondeurs marines avec un aquarium sec ainsi qu’une collection géologique unique en son genre, extraite lors du forage sg3 de Kola, le plus profond du monde (12 262 m).

Le musée régional de Mourmansk

Une partie des expositions est consacrée aux expéditions nordiques : pièces du brise-glace « Yermak », différents schémas et plans des navires soviétiques, cartes des expéditeurs polaires comme S. Tcheliouskine et I. Papanine, etc. On y trouve également une belle exposition d’armes et des photos des héros locaux comme Iouri Gagarine ayant fait son service militaire dans la Flotte soviétique du Nord entre 1957 et 1960.

Nous avons beaucoup apprécié les expositions du musée, en particulier ses collections ethnographiques dédiées aux Samis, ou Lapons de la péninsule de Kola, et les Russes Pomores, groupe ethnique minoritaire, leur culture et leur mode de vie.

Les fonds du musée comptent plus de 160 000 d’objets et œuvres d’art appliquées et plastiques, archéologiques, numismatiques, ainsi que beaucoup de livres, photos et documents d’archives. Chaque année, le musée organise plus d’une centaine d’expositions pour recevoir jusqu’à 100 000 de visiteurs par an.

Le monument commémoratif dédié aux soldats et marins morts en temps de paix

La cérémonie de l’inauguration du mémorial a eu lieu le 5 octobre 2002. Comme son nom l’indique, le monument rend hommage aux soldats et aux marins morts en mer.

L’ensemble regroupe plusieurs monuments dont le principal est un phare de briques rouges haut de 17,5 mètres. À l’intérieur, au rez-de-chaussée, se trouve une petite exposition consacrée aux marins russes morts en mer. À côté de la tour se trouve une immense ancre sous laquelle a été enterrée une capsule marine.

Le monument commémoratif dédié aux soldats et marins morts en temps de paix

Plus loin, au-dessus du mémorial se situe l’église orthodoxe du Saint-Sauveur-sur-les-Eaux qui jouxte le lac Semionovskoïe. Le bâtiment a été construit grâce aux dons des fidèles ; et aujourd’hui c’est la troisième église orthodoxe en pierre à Mourmansk.

La construction du mémorial s’est achevée en 2009, quand une partie de la coque du sous-marin nucléaire « Koursk » y a été installée.

En plus d’un magnifique panorama sur la ville et la baie de Kola qui s’ouvre du haut de la colline, la vue d'un morceau du « Koursk » présent à côté du mémorial a été un moment très émouvant pour notre équipe.

La place des Cinq Angles

C’est la place principale de la ville de Mourmansk. Il est intéressant de remarquer qu’en Russie plusieurs villes possèdent une place des Cinq Angles ; par exemple, il y en a une à Saint-Pétersbourg.

Aujourd’hui, la place des Cinq Angles est le cœur de Mourmansk, l’endroit préféré des locaux. La place doit son nom à cinq rues qui s’y croisaient ; de nos jours, il n’en reste que quatre : Pouchkinskaïa, Borovskogo, Leningradskaïa et Prospect Lénina.

La principale curiosité de la place est le plus haut bâtiment de la ville, l’ancien hôtel « Arktika » de 18 étages (l’actuel Azimut Hotel) dont la façade rappelle la lettre « Y ».

La place des Cinq Angles

L’hôtel actuel haut de 72 mètres a été bâti dans les années 80 et était l’immeuble le plus grand de la péninsule de Kola. Il était composé de plus de 600 chambres, divers magasins, restaurants, bars et d’autres attributs du luxe soviétique à l’époque.

Dans les années 2000, l’hôtel démodé a été privatisé et des travaux de reconstructions ont débuté. En 2014, l’hôtel Azimut de catégorie supérieure a été inauguré.

Au nord-est de la place se trouve le centre commercial « Volna », l’ancien Univermag. Plus loin, au sud-ouest, se situe l’hôtel « Meridian », l’ancienne maison de repos des marins-pêcheurs de la région.

Au sud-est, il y a un petit square avec quelques anciens bâtiments soviétiques comme le conseil régional de Mourmansk, le Palais de la Culture et de la Technique S. Kirov avec la statue de Sergueï Kirov, homme politique de la période stalinienne. C’est ici que la première pierre a été posée, lors des travaux de fondation de la ville.

Durant son histoire, la place des Cinq Angles a porté de divers autres noms comme Proletarskaïya plochad, la place des Conquérants de l’Arctique, la place de la Constitution soviétique et même la place Rouge (!). C’était un lieu de manifestations, aussi bien culturelles que politiques, qui a été visité par M. Gorkiï, K. Simonov, Y. Gagarine, F. Castro et d’autres.

Aujourd’hui, c’est le centre de la ville, où de nombreuses fêtes et principaux évènements ont lieu ; les amoureux s’y donnent rendez-vous, les amis s’y rencontrent pour se balader, etc… Aux alentours de la place, il y a plusieurs cafés et restaurants pour se restaurer, boire un verre ou bien fumer une chicha entre amis.

Le steak de rennes

Nous avons terminé notre premier jour dans le Cercle polaire sur la place des Cinq Angles à Mourmansk. Un peu fatigués, après une journée bien remplie de visites, nous sommes allés dans un café lounge sympa au décor champêtre. Ce soir au menu : saumon à-la Mourmansk et le fameux steak de rennes =)

Aujourd’hui, nous n’avons pas pu tout vous dévoiler sur ce que nous avons pu découvrir au bout du monde, car il y a tant de choses à voir et à visiter ! Chers lecteurs, nous vous invitons à lire nos prochains articles de ce carnet de route pour voyager avec Russie Autrement au-delà du Cercle polaire =)