Tel: +33 (0) 1 84 88 33 57 | info@russieautrement.com | |

Carnet de voyage

Voyage en Ouzbékistan : idées de circuits pour un voyage individuel

Au cœur de l’Asie centrale, l’Ouzbékistan reste encore méconnu du grand public. Pourtant, ce pays, loin du tourisme de masse possède tant de cités magnifiques comme Samarkand, Boukhara ou encore Khiva. Que de merveilles à découvrir lors d’un voyage mémorable.

Découvrez les 5 raisons pour visiter l'Ouzbékistan au moins une fois dans la vie. Voyage culturel, circuit découverte ou séjour hors des sentiers battus agrémentés de rencontres authentiques et de paysages à couper le souffle, voilà ce que vous promet votre escapade en Ouzbékistan.

La place Reguistan, ou la « Place de Sable », à Samarkand

La place Reguistan, ou la « Place de Sable », à Samarkand

Chers lecteurs et lectrices, aujourd’hui, nous partagerons nos idées et suggestions d’itinéraires pour un voyage individuel sur les traces des caravans de la Route de la Soie.


Сontenu de l'article :


Climat en Ouzbékistan

L’Ouzbékistan jouit d’un climat excessivement continental, très chaud en été dans les basses terres et les déserts (35 à 40°C), et froid en hiver (jusqu’à -20° C dans certaines régions). Les écarts de températures sont très importants entre le jour et la nuit, l’été et l’hiver ainsi qu’entre les régions montagneuses et des zones désertiques.

Les périodes de mars à début avril et de novembre à décembre se caractérisent par des intersaisons pluvieuses en zones montagneuses, tandis que le printemps et en automne sont des saisons propices à la découverte dans les steppes et les plaines.

La floraison des coquelicots dans le désert Kizil-Koum

La floraison des coquelicots dans le désert Kizil-Koum

Les températures moyennes hivernales oscillent entre +5 °C et -5 °C, en revanche, dans certaines régions les températures peuvent descendre jusqu’à -20˚C. Il neige de temps en temps, mais les journées sont souvent ensoleillées.

En été, la chaleur est compensée par l’humidité. En générale, les soirées sont relativement fraîches et les étals regorgent de fruits et de légumes colorés. Les températures les plus hautes sont enregistrées dans la région autour de la mer d’Aral et de Khiva, ainsi que dans le sud de l’Ouzbékistan, à Termez, où le mercure peut atteindre jusqu’à 40-45 °C.

Les bazars colorés ouzbeks

Les bazars colorés ouzbeks

Meilleures périodes pour voyager en Ouzbékistan

Les périodes les plus agréables pour vous rendre en Ouzbékistan sont le milieu du printemps et le début de l’automne. D’avril à juin, les températures sont idéales, ni trop froid, ni trop chaud ; sur les marchés les fruits sont en abondance. En avril-mai, le désert vous enchantera par la floraison des coquelicots, un spectacle naturel à vous couper le souffle. De septembre à fin octobre : les grosses chaleurs de l’été sont passées, les températures se sont stabilisées. L’automne est aussi le moment des moissons et des récoltes. Les marchés regorgent de légumes frais et de diverses cucurbitacées colorées.

Veuillez noter que ces périodes correspondent à la haute saison, Les prix sont donc plus élevés qu’en mars ou fin novembre.

Un voyage fin mars pendant le Navrouz (le Nouvel An oriental, célèbré le 21 mars) serait pour vous une belle occasion de vous immerger totalement dans une culture et des traditions ancestrales qui vous permettra de ressentir pleinement l’ambiance de cette fête.

La Tchaïkhana, ou la Maison de thé ouzbèke

La Tchaïkhana, ou la Maison de thé ouzbèke

Idées de circuits et itinéraires :

L’inconvénient du pays est son réseau routier. Il n’existe aucune route reliant les deux bouts du pays en passant par les les incontournables cités de Samarkand, Boukhara et Khiva. Pour ne pas perdre trop de temps sur la route et profiter pleinement de votre séjour, nous vous conseillons de rejoindre Ourghentch (Khiva) ou revenir à Tachkent par voie aérienne (via la compagnie nationale Uzbekistan Airways, par exemple).

Bon à savoir : Uzbekistan Airways opère deux vols par semaine (tous les mardis et vendredis) de Paris à Tachkent en été, dont un vol via Ourghentch, et un vol non-stop de Paris à Tachkent en hiver. Notez que le vol du vendredi ne fait qu’escale à Ourghentch pendant la saison touristique, d’avril à la mi-juin et de septembre à octobre.

Une semaine :

Circuit 8 jours 6 nuits avec arrivée à Tachkent

Circuit 8 jours 6 nuits avec arrivée à Tachkent

Pour visiter les trois perles de la Route de la Soie, Khiva, Boukhara et Samarkand, comptez au minimum une semaine (sans à-côtés, tout en respectant un rythme soutenu).

Si vous planifiez de venir en hors saison pour profiter des tarifs réduits, vous pouvez reporter votre découverte de Khiva à plus tard et vivre l’expérience d’un voyage en train en Ouzbékistan. De Tachkent vous pouvez réjoindre la ville de Boukhara en train de nuit, vous rendre à Samarkand en train de jour et retourner à Tachkent en prenant le TGV ouzbek.

L'ensemble Poi-Kalon, ou « Au pied du grand minaret », à Boukhara

L'ensemble Poi-Kalon, ou « Au pied du grand minaret », à Boukhara

Le réseau ferroviaire ouzbek s’est considérablement développé ces dernières années et proposent désormais aux usagers des trajets quotidiens pour relier ces villes.

Une dizaine de jours :

Circuit 12 jours 10 nuits de vendredi à mardi avec arrivée à Ourghentch

Circuit 12 jours 10 nuits de vendredi à mardi avec arrivée à Ourghentch

Les circuit de onze et douze jours sont de « grands classiques » qui vous emmèneront à la découverte des cités caravanières du « Triangle d’Or ouzbek » avec en plus une excursion à Chakhrisabz, la ville natale de Tamerlan, et une nuit dans un camp de yourtes dans le désert du Kyzyl-Koum au centre-ouest du pays.

En prenant un vol direct pour Ourghentch ou Tachkent, vous rejoindrez tout d’abord Khiva et y passerez la journée entière à découvrir l’enceinte de la ville intra-muros ou Itchan Kala. Si l’expérience de la yourte ne vous tente pas, vous pourrez rester une nuit supplémentaire à Khiva pour vous rendre le lendemain à Ellik-Kala (aux environs de Khiva) et y admirer ces fabuleuses forteresses.

La vue panoramique sur Itchan-Kala de Khiva

La vue panoramique sur Itchan-Kala de Khiva

Depuis Khiva, comptez une journée de route pour rejoindre Boukhara en traversant le désert du Kyzyl-Koum. Deux journées entières seront consacrées aux visites de la vieille-ville et ses alentours, pour ensuite continuer vers le campement de yourtes situé non loin du lac artificiel Aydarkul ou prendre la route pour Samarkand en passant par un village insolite pour « vivre à l’heure ouzbèke ».

Le camp de yourtes dans le Kyzyl-Koum

Le camp de yourtes dans le Kyzyl-Koum

Vous arriverez dans la soirée à Samarkand et y passerez trois nuits. Votre séjour dans cette merveille ville inclue une excursion d'une journée dans la ville de Chakhrisabz. Selon le temps qu’il vous reste et ce que vous voulez faire, vous pourrez passer une nuit chez l’habitant dans les monts de Zerafchan (au sud de la ville) Vous partagerez un moment de convivialité unique et pourrez vous balader dans les montagnes.

Un papi ouzbek à dos d'âne dans les montagnes

Un papi ouzbek à dos d'âne dans les montagnes

Les derniers jours seront consacrés aux visites de la capitale ouzbèke, que vous pourrez rejoindre en bus (4-5h) ou en prenant le train express (2h30).

Bon à savoir : Comptez entre 6 et 7 heures de voiture pour relier Khiva à Boukhara à travers quelques 400 km d’une région semi-désertique. En fonction de la saison, il est possible de rejoindre Boukhara depuis Ourghentch en prenant avec un vol intérieur le dimanche.

Une quinzaine de jours :

Circuit 15 jours 13 nuits jours de vendredi à vendredi

Circuit 15 jours 13 nuits jours de vendredi à vendredi

C’est la durée idéale pour emprunter l’itinéraire classique et faire une escapade de trois jours dans la vallée de Ferghana, la région la plus fertile, couvrant l’est de l’Ouzbékistan. Cette région vous séduira par la beauté de ses paysages, son artisanat traditionnel, ses bazars kaléidoscopiques et par l’hospitalité de son peuple. En fonction de vos vols, l’escapade dans la vallée de Ferghana pourra s’effectuer dès votre arrivée ou à la fin de votre séjour.

La vallée de Ferghana

La vallée de Ferghana

Depuis Tachkent, vous prendrez la route pour Ferghana, soit 320 km, en passant par le col de Kamtchik (2 268 m d’altitude) situé dans la chaîne des monts Tchatkal, les contreforts du Tian Shan. Sur le chemin, vous vous arrêterez pour visiterla ville de Kokand avec le palais de Khoudoyar, dernier gouverneur du khanat de Kokand, et la mosquée Jami.

Le second jour sera consacré aux visites des environs de la région : Marguilan, cité millénaire et centre de production de la soie, et Richtan, l’un des plus importants centres de céramique d’Asie centrale.

Les soieries de Marguilan

Les soieries de Marguilan

Si vous le souhaitez et surtout si vous avez le temps, vous pourrez rester un jour de plus pour poursuivre votre découverte de la région avec Andijan, la ville natale de Babour, le descendant de Tamerlan et le fondateur de la dynastie des Moghols en Inde, connue pour son célèbre marché ouvert et l’ancien site de Kouva, où a été retrouvée une grande statue de Bouddha.

En train, en avion ou par la route en traversant le même col, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour retourner à Tachkent.

Bon à savoir : Le passage du col étant interdit aux véhicules de plus de 6 places en raison d’une descente abrupte, vous traverserez le col en minivan de type Sedan. Si vous voyager en groupe, vous serez répartis dans des voitures de 3 personnes.

Trois semaines

Trois semaines de voyage en Ouzbékistan vous permettront de plonger au cœur de l’histoire et de la culture du pays et de son peuple en parcourant le pays du nord-ouest à l’est en passant par le sud jusqu’à Termez, la ville la plus méridionale.

Circuit 22 jours 20 nuits avec arrivée à Tachkent

Circuit 22 jours 20 nuits avec arrivée à Tachkent

En arrivant à Tachkent, vous prendrez la route à destination de la vallée de Ferghana. Vous y resterez trois jours avant de retourner à Tachkent prendre un vol pour Noukous, la capitale de la République autonome de Karakalpakie. Vous y passerez un à deux jours pour visiter Noukous même, avec son fameux musée de Savitsky connu pour sa riche collection d’avant-garde russe, ainsi que quelques sites aux alentours. Si vous avez décidé de rester deux jours sur Noukous, vous consacrerez la seconde journée à la découverte de Moynaq, un ancien port de pêche sur la mer d’Aral, et son cimetière de bateaux à la coque rouillée.

Le cimetière de bateaux sur la mer d'Aral

Le cimetière de bateaux sur la mer d'Aral

Depuis Noukous, vous rejoignerez la région du Khorezm, en passant par les anciennes villes-mortes d’Ellik Kala et poursuivrez l’itinéraire classique en passant par Khiva, Boukhara et Samarkand. Après deux jours passés à visiter Samarkand et ses environs, vous vous dirigerez vers le sud de l’Ouzbékistan et la région de Termez, qui est une étape obligatoire pour tous les passionnés d’histoire et d’archéologie. Sur le chemin, arrêtez vous à Baysun et passez-y un à deux jours. Vous découvrirez le pays sous différents angles : l’artisanat local, les bazars colorés, les paysages imprenables, un vrai kaléidoskope de diverses ethnies avec leurs traditions ancestrales encore vivantes dans les monts Huissar.

Les femmes ouzbèkes lors d’une promenade

Les femmes ouzbèkes lors d’une promenade

Une dernière étape vous attendra dans la ville de Termez, un véritable oasis archéologique, dont la fondation est attribuée à Alexandre le Grand lors de sa campagne militaire dans la Bactriane au IVe siècle avant J.-C..

Termez, la ville la plus méridionale de l'Ouzbékistan

Termez, la ville la plus méridionale de l'Ouzbékistan

Vous pourrez relier Tachkent en prenant l’avion ou le train. Si le temps venait à vous manquer, évitez le trajet en voiture car il faudra compter 10 à 12h de route pour faire 700 kilomètres.

Un mois

Toutes les sites précédents pourront, bien entendu, être visités, en prennant le temps de découvrir la région de la mer d’Aral, la vallée fertile de Ferghana et le sud de l’Ouzbékistan, et de profiter des merveilleux paysages ouzbeks : le trekking dans la réserve naturelle des noyers des monts Nouratines, le ski à Tchimgan dans le cadre des monts Tchatkal à l’est de Tachkent, un voyage en famille ou un circuit gastronomique, du tourisme responsable et solidaire dans le village de Mitan, situé à soixante kilomètres au nord-ouest de Samarkand.

Le «Plov», ou le riz pilaf, est la spécialité nationale ouzbèke

Le «Plov», ou le riz pilaf, est la spécialité nationale ouzbèke

Que ce soit en matière de culture, d’histoire, d'architecture, de paysages ou encore sur le plan des échanges avec les populations locales, l’Ouzbékistan est une destination insolite au multiples facettes que vous ne risquez pas d’oublier.

Russieautrement vous invite à faire un tour d’horizon sur cette destination authentique dans le cadre d’un voyage en Ouzbékistan en départs garantis en formule « Tout Compris » à partir de 1 469 € ou encore d’un circuit individuel cousu main sur les traces des cités caravanières.


Lire aussi

Voyage gastronomique en Russie
Voyage gastronomique en Russie
L’équipe de Russie Autrement est heureuse d’informer ses lecteurs que nous avons lancé un nouvel itinéraire: voyages gastronomiques en Russie! En Europe, la cuisine russe est souvent associée aux blinis et borchtch. Mais elle est plus riche et variée qu’elle n’y paraît.
Que voir et faire à Minsk?
Que voir et faire à Minsk?
En vous rendant en Biélorussie, ne manquez pas de visiter Minsk. Elle n’est pas que la capitale du pays, c’est aussi son centre industriel et scientifique. Nous vous présentons dans cet article notre top dix des choses incontournables à voir et à faire à Minsk.
Pour quelles raisons le Nouvel An est-il plus populaire en Russie ?
Pour quelles raisons le Nouvel An est-il plus populaire en Russie ?
La majorité des traditions du Nouvel an russe (le sapin de Noël, Père Noël, dîner de fête) sont les emblèmes de la fête de Noël traditionnel, utilisée en Russie depuis plusieurs siècles. De nos jours, le Nouvel an est considéré comme plus important que Noël pour la plupart des Russes, ainsi ils accordent plus d’attention à cette fête.