Kazan, ville hôte de la Coupe du Monde 2018

Kazan, la troisième capitale de la Russie 

Capitale de la république du Tatarstan, la ville de Kazan allie les couleurs russes de l’orthodoxie aux couleurs orientales de l’islam pour dépeindre un tableau où vieilles églises, hauts clochers et minarets s’entremêlent avec harmonie. À l’origine, Kazan était une simple forteresse érigée pour protéger le Khanat bulgare de la Volga. Aujourd’hui, c’est une ville universitaire, industrielle et culturelle, la troisième capitale de la Russie après Moscou et Saint-Pétersbourg. 

Fondée il y a plus de mille ans, la capitale russe de la religion musulmane est l’une des plus anciennes cités de Russie.  Aujourd’hui, la ville héberge un peu plus de 1 200 000 habitants pour une superficie d’environ 450 km². 

La cité fut témoin de nombreux événements historiques importants, comme la capitale du khanat de Kazan suite à l’éclatement du territoire de la Horde d’Or ou le siège d’Ivan le Terrible au milieu du XVIe siècle.

Tatare et russe, musulmane et orthodoxe, Kazan est une ville multiethnique et multiconfessionnelle. Bien que l’islam et l’orthodoxie sont les religions les plus représentées dans la région, il existe des minorités catholiques, hindouistes, juives et même des pratiquants de la foi baha’ie. Cette diversité multiculturelle fait de Kazan est ville tolérante et ouverte sur le monde. 

La cuisine tatare est issue de traditions culinaires des peuples semi-nomade turc d’Asie centrale, des Bulgares de la Volga et des Tatars-Mongols. Elle a également été influencée par les Russes et les peuples d’Asie centrale. La cuisine nationale repose principalement sur la production agricole locale : céréales et bétail. Les viandes les plus populaires sont le bœuf et le mouton. La viande de cheval est consommée principalement bouillie ou salée à sec. La cuisine tatare est caractérisée par un large choix de pâtes alimentaires. Le fameux çäkçäk (prononcé Tchaktchak), pâtisserie orientale préparée à partir de pâte et de miel, est devenu la carte de visite gastronomique du Tatarstan. 

Kazan est une ville qui excelle dans l’organisation d’événements sportifs internationaux. En 2009, la ville a reçu le titre de la « Capitale sportive de Russie ». La ville a accueilli les Universiades d’été de 2013, en 2014, les 62es championnats du monde d’escrime et les championnats du monde de natation 2015. 

Aujourd’hui, Kazan est considérée comme l’une des plus belles et plus attractives villes de Russie au niveau du tourisme. Bâti au XVIe siècle, le kremlin de Kazan figure sur la liste du patrimoine de l’Unesco depuis 2000. 

Climat 

Le climat de Kazan est très continental avec des précipitations importante. En juin, la température moyenne est de 18˚C dans la journée et de 12˚C dans la nuit. En juillet, la température moyenne est de 20˚C le jour et chute jusqu’à 14˚C la nuit. Durant la journée, les températures peuvent atteindre 25˚C. 

Transports 

Kazan dispose de deux gares ferroviaires : Kazan 1 (Kazan-Passazhirskaya) qui relie Kazan à Moscou en une nuit et Kazan 2 (Vosstanie-Passazhirskaya). 

Kazan dispose d’un aéroport international, d’une gare routière, d’une gare fluviale, ainsi que d’un réseau de tramways et d’une ligne de métro.

Pour plus d’informations sur le transport à Kazan et principalement les différentes façons de vous rendre à l’aéroport, au stade ou au centre-ville, rendez-vous dans la rubrique « Déplacements ». 

Stade Kazan Arena

Inaugurée en 2013, le Kazan Arena est le stade du FK Rubin Kazan. L’enceinte a été édifiée à l’occasion des Universiades d’été de 2013 dont elle a accueillie les cérémonie d’ouverture et de clôture. Un terrain de football y a été aménagé après les Jeux mondiaux universitaires. 

D’une capacité de 45 000 places, le stade a accueilli son premier match en août 2013, entre le Rubin Kazan et le Lokomotiv Moscou. L’enceinte a été également retenue pour accueillir les matchs de la Coupe des confédérations de la FIFA, en 2017. En 2015, de grandes piscines y ont été installées, et Kazan Arena a accueilli la XVIe édition des championnats du monde de natation. En dehors des matchs de football et des compétitions sportives, le stade a accueilli de divers événements et manifestations culturels. 

Le projet du stade a été imaginé par la société Populos dont la construction a coûté 465 millions d'euros. Le stade occupe le territoire de 28 hectares y compris le parking de 3000 m2.  Sa façade média, avec une surface de 3 700 m2, est la plus grande au monde. 

Pour le Mondial 2018, Kazan Arena accueillera six matchs dont un huitième et un quart de finale. 

Les incontournables de Kazan  

  • Le kremlin de Kazan

    Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2000, le kremlin de Kazan est le symbole de la ville et l’un des plus riches ensembles architecturaux de la Russie. Il fut bâti en 1552 après la conquête du khanat de Kazan par Ivan IV sur les ruines de l'ancienne forteresse des khans. 

    Aujourd’hui, le kremlin de Kazan abrite plusieurs bâtiments dont le plus ancien est la cathédrale de l’Annonciation fondée au milieu du XVIe siècle sous l’ordre Ivan le Terrible pour symboliser sa conquête. Au XVIIe siècle, un beffroi à cinq niveaux fut ajouté à l’église, imitant le clocher d’Ivan le Grand du kremlin de Moscou démoli par les Soviétiques.

    La tour Syuyumbike est le bâtiment le plus emblématique du kremlin. Elle est en briques rouges, réparties sur sept étages pour une hauteur de 58 mètres. Moins connue que la tour de Pise, cette tour est pourtant elle aussi inclinée. La tour Syuyumbike est considérée comme un symbole architectural de la ville.

    La tour Spasskaya est un autre bâtiment facilement reconnaissable. La tour fut construite au XVIe siècle et fut nommée en l’honneur du monastère voisin de Saint-Sauveur qui fut le principal centre missionnaire chrétien dans cette région, qui était autrefois peuplée principalement par des musulmans. Aujourd’hui, la tour est l’entrée principale du kremlin. 

    Un autre édifice marquant est la mosquée Koul-Charif, qui est la plus grande mosquée d’Europe après celle d’Istanbul. Elle peut accueillir jusqu’à 6 000 fidèles. La construction de la mosquée a commencé en 1996 sur l’emplacement d’une ancienne mosquée détruite par Ivan IV et a duré presque dix ans. Inaugurée en 2005, la mosquée sert principalement de musée de l’islam. Cependant, pendant les grandes fêtes musulmanes, des milliers de croyants s’y rassemblent pour prier.

    Au nord du kremlin, se situe le palais du président du Tatarstan. Cette bâtisse, construite sur le site de l’ancien palais des khans au XIXe siècle, est l’ancienne résidence du gouverneur. Le bâtiment au style pseudo-byzantin est l’œvre de l’architecte Constantin Thon, l’auteur du grand palais de kremlin et de la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

    En plus de ces bâtiments, vous pourrez voir dans le kremlin de Kazan les tours de Transfiguration et Taïnitskaya, ancienne tour Nour-Ali, la Cour d’artillerie, l’École militaire des cadets, la Maison épiscopale et la Cour du gouverneur.

    Le kremlin offre plusieurs points de vues avec de magnifiques panoramas sur la Volga et les quartiers de la ville. 

  • L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Kazan

    L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Kazan est l’une des plus belles cathédrales orthodoxes de style baroque élisabéthain.

    Bâtie en 1726, sur l’emplacement d’une ancienne église en bois du XVIe siècle, l’église (52 mètres de hauteur) se situe sur une colline. L’architecture de cette église est un peu spéciale parce qu’elle est à nef unique avec une voûte s'élevant à 33 mètres de hauteur, ce qui est 3 mètres plus haut que celle de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Les murs de l’église sont très colorés et finement décorés : moulures travaillées, sculptures dentelées. Avec ses coupoles bleues, blanches et dorées, elle est reconnaissable de loin.

  • Le quartier piéton et la rue Baumana

    Située dans le centre historique de Kazan, la rue Baumana avec ses cafés, ses restaurants, ses boutiques de souvenirs, ses jolies façades et ses fontaines, offre un cadre agréable pour les promenades. S'étendant sur deux kilomètres environ, du kremlin jusqu’à la place Gabdulla Tuqay, la flânerie sur la rue Baumana représente une étape incontournable lors de votre séjour à Kazan.

    La rue est bordée de bâtiments, particulièrement représentatifs, datant de la fin du XIXe et du début du XXe siècles. Vous verrez, au n°19, la Maison d'édition, une bâtisse des années 30 au style nettement constructiviste, ainsi qu’au centre de la rue, un des plus anciens théâtres du pays, le théâtre dramatique académique du Bolchoï de Kazan, construit en 1791. Au n°78, se situe l’église de l’Apparition du Christ avec son clocher. Au n°5, vous verrez le monument du chat de Kazan, l’animal totem de la ville. 

  • Le temple de toutes les religions

    Surnommé le « Temple Universel », le temple de toutes les religions se situe dans le village Staroye Arakchino aux environs de Kazan. Crée par l’artiste local Ildar Khanov, cet ensemble architectural se compose de plusieurs clochers, dômes et minarets représentant l’architecture religieuse de 16 religions et cultes. On y découvre la cathédrale catholique, l’église orthodoxe, la synagogue, la mosquée, la pagoda, le temple bouddhiste et des symboles de cultes religieux de civilisations disparues.

    Situé sur les rives de la Volga, le temple de toutes les religions est une étape touristique populaire  malgré qu’aucune cérémonie religieuse ne s’y déroule. Le temple est aussi un lieu de pèlerinage pour beaucoup de malades attendant un miracle.

  • Le marché central de Kazan

    La visite d’un marché fait partie de la découverte de chaque destination et le marché d’alimentation de Kazan ne fait pas exception à la règle. Au milieu des étalages de ce marché couvert, vous profiterez pleinement du charme de la ville et sentirez qu’à Kazan vous êtes déjà en Orient. Il a été totalement rénové, en 2005, à l’occasion du millénaire de Kazan. On y trouve tout ce que l’on cherche en terme d’aliments : fruits, légumes, viandes, poissons, produits laitiers, épices et même des souvenirs. Le marchandage est, bien entendu, de rigueur.

  • Le quai de Kremlin 

    Le quai de Kremlin, ou la promenade de la Kazanka, est l’un des sites incontournables de la ville. S’étendant sur 1,5 kilomètres des murs du Kremlin jusqu’au centre culturel de «Kazan», il est devenu un endroit de détente favori des touristes et des citadins. Ces berges piétonnes sont bordées de petits cafés et de restaurants avec les cuisines de l’italienne et russe à la japonaise. Le quai est équipé d’une piste cyclable séparée des zones de loisirs. Vous pourrez y louer toutes sortes d’équipement sportif et même faire un tour de pédalo sur la rivière Kazanka ou encore tomber sur  un superbe roman attendant d'être ramassé. 

    Depuis les quais, vous aurez une jolie vue sur le Kremlin et le stade « Kazan Arena ». 

  • Le faubourg ancien des Tatars

    Après la prise de la ville par Ivan le Terrible, les Tatars ont été obligés de déménager vers un site en dehors de la ville, derrière le canal Boulaq. Par conséquent le faubourg ancien des Tatars, ou Staro-tatarskaya sloboda, a été formé. Aujourd’hui, avec ses bâtiments historiques, ensembles architecturaux et mosquées. c’est l’une des zones de promenade préférées des habitants de la ville. Parmi les édifices à voir, nous pouvons citer trois mosquées.

    La mosquée Marjani (1766-1770) construite à l’époque de la Grande Catherine grâce aux donations des habitants.

    La mosquée Apanaïevskaïa (1768-1771) est la seconde mosquée bâtie sous le règne de l'impératrice Catherine II. Sa construction a été financée par les moyens d’un riche marchand Yakoub Soultangaliev.

    La mosquée Nouroullah, également appelée Sennaya,  avec son minaret cylindrique imitant celui des mosquées de l’ancien khanat Bulgare, a été bâtie dans un style éclectique.

    En dehors des édifices religieux, vous pourrez voir la maison des Yunusov-Apanaïev datant du début du XIXe siècle. En 1844, le fils Yunusov y ouvrit un orphelinat musulman. A la fin du XIXe siècle, les Apanaiev achetèrent cette demeure et y ouvrirent des cabinets médicaux pour les pauvres. Aujourd’hui, la maison des Yunusov-Apanaïev accueille un hôpital de jour comprenant un service de traumatologie.

    Bâtie au XVIIe siècle, l’église de l’icône de la Vierge de Tikhvine est aujourd’hui la principale église des Tatars baptisés de la région

  • Le musée du mode de vie soviétique

    Fondé dans les années 90, ce musée unique vous propose un voyage au cœur de l’époque soviétique. Les visiteurs pourront y observer des objets du quotidien, des jouets, des journaux, des cosmétiques, des cigarettes, de l’alcool, de la monnaie… De plus, ils pourront essayer des vêtements typiques de l’URSS et faire des photos inoubliables.

Commander / Obtenir un renseignement :

Si vous êtes intéressés par un ou plusieurs de nos services, nous vous invitons à remplir un formulaire ou à nous contacter directement pour plus de renseignements.