Rostov, ville hôte de la Coupe du Monde 2018

Rostov-sur-le-Don, la porte du Caucase 

Capitale de l’oblast de Rostov et située sur la rive droite du Don, Rostov-sur-le-Don est surnommée par ses habitants la capitale du sud de la Russie, c’est également la neuvième ville du pays.

Localisée à moins de 1 000 kilomètres de la capitale et bâtie en 1749 comme une ville forteresse, Rostov-sur-le-Don s’étend sur plus de 350 km² et comptabilise plus de 1 100 000 habitants.

La ville est connue dans toute la Russie pour son industrie agricole, elle abrite en effet le siège de Rostselmash, la plus grande usine de véhicules agricoles du pays. Rostov est aussi un grand centre scientifique et culturel du sud de la Russie.

Celle que l’on surnomme aussi la Chicago russe ou la Liverpool russe, est située au carrefour de deux continents, chevauchant à la fois l’Europe et l’Asie, cet atout lui permet d’offrir une grande richesse culturelle et patrimoniale. Le territoire se découpe en huit districts, dont quatre d’entre eux se situent à la fois sur les rives droite et gauche du Don.

La ville joua un rôle majeur mais involontaire lors de la seconde Guerre Mondiale, et cela est plus particulièrement dû à sa localisation stratégique proche du Caucase. Cette localisation incontournable devint la cible des allemands qui souhaitent envahir le Caucase : la ville est donc occupée par les allemands à la fin de l’année 1941, toutefois la contre-offensive soviétique hivernale saura les chasser hors de leur territoire. Une nouvelle fois, durant l’été 1942, les allemands submergent la ville et se produira l’un des massacres les plus importants de Rostov-sur-le-Don : le massacre de Zmievskaïa Balka qui entraîna la mort de plus de 28 000 civils, en majeur partie juifs. Après la défaite de Stalingrad, l’Allemagne nazie quitta définitivement la région.

Aujourd’hui, forte de son passé, de son histoire et de sa localisation, Rostov-sur-le-Don se prépare avec impatience à l’arrivée de la Coupe du Monde de football !

Climat 

Rostov-sur-le-Don bénéficie d’un climat tempéré de type continental. La température moyenne au mois de juin s’élève à 21˚C, tandis que le mois de juillet accueille les températures les plus chaudes qui peuvent varier entre 18˚ et 30˚C. Le mois d’août reste similaire au mois précédent avec une moyenne de 23˚C. De manière générale, l’été est assez ensoleillé et chaud, n’oubliez donc pas de réserver une place pour une casquette ou autre couvre-chef, et un écran solaire dans votre sac ! 

Les précipitations sont quant à elles réparties tout au long de l’année et peu abondantes. N’oubliez cependant pas de vous munir d’une petite laine en cas de fraîcheur. 

Transports 

Le réseau de transports de la ville peut se résumer par les autobus, taxis, le réseau de tramways composé de cinq lignes et de 60 stations, ainsi que d’un aéroport international, ce dernier étant situé à l’est de la ville. Le train de banlieue est aussi disponible, la gare principale étant celle de Rostov-Glavny, elle permet de desservir les trains interurbains et interurbains. Le chemin de fer est encore un autre moyen de parcourir la ville, il ne dessert toutefois pas la partie nord du district.

Afin de découvrir la ville d’une façon plus originale, nous vous conseillons de réaliser une croisière fluviale sur le Don. Pour plus d’informations sur le transport à Rostov-sur-le-Don, comment y aller, vers ou, depuis l’aéroport ou comment aller jusqu’au stade, rendez-vous dans la rubrique « Déplacement ».

Rostov Arena 

La construction du stade de Rostov Arena ou stade de Rostov a débutée en 2012 pour se terminer en 2017, et accueillera entre autres, quatre matches et le huitième de final de la Coupe du Monde de football. Composé de cinq étages et d’une capacité d’accueil de 45 000 supporters, le stade se prépare d’ores et déjà à recevoir le Brésil, la Croatie, le Mexique, la Suisse ou encore l’Islande.

Les curiosités de Rostov-sur-le-Don 

  • Les berges de Rostov-sur-le-Don

    Les berges de la ville sont un lieu de déambulation particulièrement apprécié de ses habitants, qui s’étendent sur près de deux kilomètres le long de la rue Beregovaïa. Les berges offrent à ses habitants et ses touristes de nouveaux aménagements tels des espaces verts, des points de connexion WIFI...

  • La cathédrale de la Nativité de la Sainte Vierge

    Cette cathédrale orthodoxe est construite en 1854 par Constantin Thon selon le style russo-byzantin, elle se compose de cinq coupoles dorées et d’un clocher haut de 75 mètres. C’est l’un des bâtiments les plus connus de la ville et se situe sur la place des Cathédrales. À la suite de la seconde Guerre Mondiale, l’édifice religieux a été entièrement restauré.

  • L’église Saint-Dimitri-de-Rostov

    Cet édifice orthodoxe, consacré à Dimitri de Rostov, a été construit pendant près de neuf ans, de 1999 à 2008. L’église, toute de blanche vêtue, est surmontée par une coupole dorée.

  • L’église de l’Intercession-de-la-Vierge

    Ce bâtiment orthodoxe est récent puisque sa construction à commencé en 2005 pour s’achever en 2007, elle a été construite selon les plans de l’architecte Chevtchenko. Son architecture remarquable vaut bien le détour. 

  • Le musée régional de Rostov

    Le musée abrite différents départements tels la botanique, la zoologie, ou encore la paléontologie. Il recense une collection incroyable d’animaux empaillés, dont la plus surprenante est probablement la collection relative aux poissons, de même que la collection d’insectes est fortement représentée avec entre autres, des scarabées, des libellules...  La botanique et notamment la flore, est elle aussi présente à l’exemple de différentes espèces de taiga notamment.

    Ce musée saura ravir la curiosité de tous, enfant comme adulte ! 

  • Le musée des chemins de fer de Rostov

    Ce musée est le seul musée technique de la ville fondé en 1960, lequel renferme un incroyable trésor de locomotives et wagons. Son emplacement a été réfléchi puisqu’il se trouve à l’emplacement même de l’ancienne gare Gnilovskaïa. La caractéristique du musée est que les visiteurs sont invités à prendre part à un tour Rostov-Taganrog dans un train ancien.

  • L’excursion à Taganrog

    Afin de rendre votre visite de Rostov-sur-le-Don encore plus touristique, nous vous proposons une excursion au sein de Taganrog, une ville à l’ouest de la ville de Rostov. Cette ville, forte de son patrimoine historique et culturelle, reste imprégnée des ses traditions, la plupart des sites incontournables se situant dans le centre de la ville.

    Rendez-vous d’abord sur les traces du célèbre écrivain russe Tchekhov, dans le musée qui lui est consacré ainsi qu’à sa famille. En 1869, le père de l’écrivain installa sa famille dans cette maison, dans laquelle il ouvrit une boutique au rez-de-chaussée et y vint des savons, du parfum ou encore quelques aliments. Tchekhov passa son enfance et une partie de son adolescence dans ce bâtiment aujourd’hui ouvert au public. De nos jours, en vous rendant dans ce musée, vous pourrez encore acheter du thé ou bien du café à  la boutique du musée.

    Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le célèbre écrivain, n’hésitez pas à vous rendre dans la maison-musée d’Anton Tchekhov, laquelle a récemment fêter ses trente ans. Bien que le bâtiment n'impressionne pas dans sa grandeur, il étonne par la quantité d’objets qu’il propose au public, tels des livres, des photos de famille, ou encore des icônes.

    En continuant votre excursion, faîtes un saut au théâtre de Taganrog Tchekhov. La première troupe du théâtre vit  le jour en 1827 et 40 ans plus tard, alors que la troupe obtenait toujours plus de succès dans les villes voisines, elle bénéficia de son propre bâtiment de divertissement. De style néo-classique, il se compose de deux étages et a joué un rôle notable dans la vie culturelle et ludique du sud de la Russie.

    Lors de votre promenade en ville, vous rencontrerez sans aucun doute les nombreuses bâtisses de la ville datée de la seconde Guerre Mondiale, ces dernières sont aujourd’hui encore bien conservées, la plus célèbre d’entres elles reste la maison Rafaïlovitch. Le propriétaire était le marchand Nikolaï Rafaïlovitch. Bien qu’à ce jour la maison n’ait pas connu de rénovation, cela n’enlève rien à son charme d’architecture baroque et néo-classique, accompagnée de sculptures lesquelles ornent le bâtiment.

    Si vous appréciez l’histoire et l'ethnographie, alors ce musée est fait pour vous ! N’hésitez pas à visiter le palais Alferaka, lequel abrite, depuis 1927, le musée d’histoire et d'ethnographie, vous serez surpris par la richesse de sa collection d’antiquités paléolithiques et néolithiques.

    En vous rendant sur la place Aleksandrovskaïa, vous y trouverez la statue d’Alexandre Ier, qui y siège depuis 1831. L’empereur termina ses jours dans la ville. La localisation au cœur de cette place fut demandée par la femme du défunt empereur, et malgré qu’elle fût démontée puis détruite dans les années 1920, elle fût reconstruite pour les 300 ans de la ville selon les plans conservés. Jusqu’en 2014, la ville était la seule de toute la Russie a dédié une statue à cet empereur.

    Profitez du beau temps pour apprécier le quai Pouchkine, qui est le principal de la ville, à l’origine appelé selon le nom du comte Mikhaïl Vorontsov, il changea de nom pour honorer l’éponyme poète russe qui séjourna dans la ville en 1820. Le quai offre une vue captivante et il est possible de marcher le long du fleuve.

    Vous ne pourrez pas quitter la ville sans un détour à la principale église orthodoxe de Taganrog : l’église Saint-Nicolas-le-Thaumaturge. Les reliques de Saint-Paul-de-Taganrog, considéré comme le Saint Patron de la ville, sont particulièrement vénérées.


Commander / Obtenir un renseignement :

Si vous êtes intéressés par un ou plusieurs de nos services, nous vous invitons à remplir un formulaire ou à nous contacter directement pour plus de renseignements.